Monteverdi, L’Orfeo. Bruxelles & St Denis, 2017.

cedric libuda PRESS

 

« On ne tarira pas non plus d’éloges sur l’Eurydice de la soprano Francesca Aspromonte : jeunesse, physique du rôle, beauté et sûreté vocale, présence scénique.  »

READ




« Au premier rang de cet empyrée brille la soprano Francesca Aspromonte qui se rappelle de belle manière à notre souvenir après ses débuts dans le rôle d’Eurydice sous la direction de John Eliot Gardiner et celle de Raphaël Pichon dans l’Orfeo de Luigi Rossi. Travaillant un aigu tout en pleins et déliés, elle sait doser son effort et imprimer à l’enchaînement des rôles Musique/Eurydice une évidence remarquable.  »

READ